Fin années 1970 – Bilan de l’intervention d’Atari #7

Par l’exemple d’Atari, on peut dire que le développement d’événements autour du jeu vidéo, dans les années 1970, a pour objectif :

  • d’être un atout marketing pour toucher un public cible,
  • accroître les ventes auprès d’un jeune public et
  • s’implanter durablement dans de nouveaux espaces, notamment les salles de jeux personnelles des américains.

Cette implantation est illustré par le Volume 2 Numéro 3 de Mars 1978, où Atari cite un article du Minneapolis Tribune de janvier 1978 :

Dans son article, le journal mène un étude sur les « Home Rec Room », c’est-à-dire les salles de jeux des maisons américaines et ce qu’on y trouve. Le constat est que de plus en plus de jeux vidéos et de machine électroniques se retrouvent dans ces pièces de la maison. Ce sont souvent des machines d’occasion suite à des changements dans les salles d’arcades. Atari dresse le constat que la demande de machines pour particuliers augmente et l’entreprise admet également que des articles comme celui du Minneapolis Tribune est une bonne publicité à la fois pour Atari et le marché du jeu vidéo. Le jeu vidéo entre dans une nouvelle phase avec une présence à la maison accrue. Cette présence à la maison stimule l’envie de jouer et la répétitivité de l’activité. C’est un bon stimulant pour la recherche de performance et l’éclosion de futurs potentiels grands joueurs de jeux vidéo.

Dans l’extrait du numéro d’août 1978, Atari révèle qu’elle a sondé 300 de ses opérateurs (possesseurs de bornes Atari dans leurs salles d’arcades). La moitié de ces opérateurs révèlent avoir organiser des tournois dans leurs localités au premier trimestre de l’année 1978. Le phénomène se démocratise dans les salles d’arcades mais les tournois ne laissent pas beaucoup de traces, puisque très peu d’opérateurs font l’objet d’articles dans la presse locale (12%). Les compétitions et les tournois restent dans un premier temps dans le cercle des pratiquants assidus des salles d’arcades.

Extrait Volume 2 Numéro 8

Toutefois les salles d’arcades ont le vent en poupe et voient leur affluence augmenter progressivement. Atari comptabilise 8 millions de joueurs sur ses machines par semaine à la fin de l’été 1978. Ce qui signifie qu’en 1978 entre 4 et 5% de la population américaine (222 millions d’habitants) se déplace vers les salles d’arcades pour jouer aux jeux vidéos.

Population des Etats-Unis d’après les statistiques Google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *